Difference between revisions of "Fail2ban/fr"

From SME Server
Jump to: navigation, search
("disabled" plutot que "désactivé" dans db configuration)
m (Default jail.conf)
 
Line 212: Line 212:
 
  backend = auto
 
  backend = auto
  
{{Note box|type=Note :|msg=votre réseau et votre serveur sont dans la liste des IP ignoré par fail2ban (voir IgnoreIP.)}}
+
{{Note box|type=Note :|msg=votre réseau et votre serveur sont dans la liste des adresses IP ignorées par fail2ban (voir IgnoreIP.)}}
  
 
  [ssh]
 
  [ssh]

Latest revision as of 22:13, 11 January 2018


Fail2ban pour SME Server

PythonIcon.png Skill level: Facile
Les instructions sur cette page peuvent être suivies par un débutant.

Mainteneur

Daniel B.
Firewall Services
mailto:daniel@firewall-services.com

Description

Fail2ban fonctionne en surveillant les fichiers journaux (Ex : /var/log/pwdfail, /var/log/auth.log, etc.) pour les entrées sélectionnées et l'exécution de scripts basés sur eux. Le plus souvent il est utilisé pour bloquer des adresses IP sélectionnées qui peuvent appartenir à des hôtes qui tentent de compromettre la sécurité du système. Il peut interdire une IP de l'hôte qui fait trop de tentatives de connexion ou autre action non désirée dans un laps de temps défini par l'administrateur.

Fail2ban est généralement mis en place pour dé-bannir un hôte bloqué pendant un certain temps, afin de ne pas « verrouiller » les connexions authentiques qui peuvent avoir été temporairement mal configurées. Cependant, un dé-bannissement de plusieurs minutes est généralement suffisant pour arrêter une connexion réseau inondée par des connexions malveillantes, ainsi que de réduire la probabilité d'une attaque réussie par dictionnaire.

Après l'installation, les services de base les plus importants (et quelques autres supplémentaires) sont surveillés par défaut sans avoir besoin de configuration manuelle (voir Services).


Information.png Astuce :
Fail2ban n'est pas seulement un outil contre les attaques par force brute sur SSH, mais il peut être un outil utile contre les attaques de protocole http ou spam sur votre serveur. Voir la section prison.

Systèmes requis

Cette contribution a été développée et testée sur SME Server 8 et plus. Elle ne fonctionnera probablement pas sur les SME 7.


Important.png Note :
l'option SME AutoBlock SSH doit être désactivée pour s'assurer que les contrôles de fail2ban du trafic SSH ne sont pas construites dans le Firewall. Or AutoBlock est activé par défaut dans SME 9.x.

Pour vérifier qu'AutoBlock est bien désactivé :

db configuration show sshd

Si ce n'est pas le cas, voir sur le lien ci-dessus pour le désactiver.


Installation

Configurez les dépôts Firewall-Services, rpmforge :

db yum_repositories set fws repository \
BaseURL http://repo.firewall-services.com/centos/\$releasever \
EnableGroups no GPGCheck yes \
Name "Firewall Services" \
GPGKey http://repo.firewall-services.com/RPM-GPG-KEY \
Visible yes status disabled


Configurez les dépôts EPEL :

/sbin/e-smith/db yum_repositories set epel repository \
Name 'Epel - EL6' \
BaseUrl 'http://download.fedoraproject.org/pub/epel/6/$basearch' \
MirrorList 'http://mirrors.fedoraproject.org/mirrorlist?repo=epel-6&arch=$basearch' \
EnableGroups no \
GPGCheck yes \
GPGKey http://dl.fedoraproject.org/pub/epel/RPM-GPG-KEY-EPEL \
Visible no \
status disabled
signal-event yum-modify
  • Redémarrez les services, installez les rpms
yum --enablerepo=fws --enablerepo=epel install smeserver-fail2ban
  • Appliquer la configuration nécessaire :

Prenez soin d'exécuter ces trois commandes avec précision. Ne pas le faire peut empêcher la connexion à distance via ssh.

db configuration setprop masq status enabled
expand-template /etc/rc.d/init.d/masq
/etc/init.d/masq restart
signal-event fail2ban-conf

ou bien les commandes suivantes qui sont équivalentes après redémarrage :

db configuration setprop masq status enabled
signal-event post-upgrade; signal-event reboot


Warning.png Attention :
à défaut d'exécuter l'une de ces commandes, l'accès au réseau sera verrouillé le temps de recharger les règles d'iptables.


Warning.png Attention :
le service de masquage doit être activé pour que Fail2ban fonctionne correctement ; si vous le désactivez, Fail2ban ne bannira rien.

Désactiver la fonctionalité AutoBlock sur SME 9.x et supérieur

Il a été noté qu'une fonctionnalité de Fail2ban écrase la fonctionnalité ssh intégrée d'AutoBlock (https://wiki.contribs.org/AutoBlock). Noter qu'AutoBlock est activé par défaut sur SME 9.x et supérieur. Il est possible de désactiver la fonction AutoBlock en utilisant les étapes facultatives suivantes.

1. Affichez vos paramètres actuels pour la fonctionnalité AutoBlock intégrée de SME en entrant ce qui suit en ligne de commande.

 # Config show sshd

2. Si AutoBlock est désactivé, aucune action n'est requise. Si AutoBlock est activé, configurez-le sur désactivé avec les commandes suivantes :

 # Config setprop sshd AutoBlock disabled
 # Signal-event remoteaccess-update

Commandes DB

Il n'y a pas de panneau de configuration, vous pouvez encore gérer la contribution avec db configuration, c'est assez simple.

# config show fail2ban 
fail2ban=service
Mail=enabled
status=enabled

Les options disponibles sont ci-dessous :

  • IgnoreIP : une virgule sépare les listes d'adresses IP ou de sous-réseaux en notation CIDR qui ne seront jamais bloquées par fail2ban. Exemple : 12.15.22.4,17.20.0.0/16. Tous vos réseaux locaux et les réseaux autorisés à accéder au gestionnaire du serveur sont toujours automatiquement en liste blanche.
  • FilterLocalNetworks peut être activé ou désactivé (désactivé par défaut). S'il est configuré en activé, les réseaux locaux ne seront pas en liste blanche, et fail2ban pourra aussi bannir des hôtes du réseau interne. Noter que les réseaux autorisés à accéder au gestionnaire du serveur ne seront pas affectés (ils ne seront jamais bloqués).
  • BanTime : durée (en secondes) d'un bannissement. Par défaut : 1 800.
  • FindTime : la fenêtre de temps de vérification de fail2ban, en secondes. Par défaut : 900. Ainsi, cela signifie que fail2ban vérifiera seulement le nombre de connexions échouées tentées durant les 15 dernières minutes (glissantes).
  • MaxRetry : nombre de tentatives échouées dans les dernières FindTime secondes pour déclencher un bannissement. Par défaut : 3.
  • Mail : peut être activé ou désactivé (activé par défaut). S'il est activé, chaque bannissement sera notifié à l'administrateur par courriel.
  • MailRecipient : si Mail est activé, l'adresse de courrier électronique qui doit recevoir les notifications de bannissement. Par défaut, c'est "root" (le compte "admin" recevra les courriels).

Par exemple,

db configuration setprop fail2ban Mail disabled

Ensuite, pour appliquer les changements :

signal-event fail2ban-conf

Services

Les services suivants sont surveillés, et fail2ban interdira les IP pour la durée BanTime si plus de MaxRetry échecs d'authentification se produisent en moins de FindTime.

  • ssh
  • dovecot (only on SME9, or if you run smeserver-dovecot)
  • qpsmtpd. If a remote server send you too many mails which qpsmtpd rejects, it's probably spammer, so Fail2ban will blacklist it. MaxRetry is x3 for this service, so with the default config, a remote server will be blacklisted if 9 mails are rejected in less than 15 minutes
  • httpd-e-smith. The standard http server. 3 different filters check apache logs:
    • noscripts: check client which ask for scripts which are not available on your server. It's usually script-kiddies trying to exploit security vulerabilities
    • scan: another set of filter for popular scans (phpMyAdmin, wp-login, admin area etc...)
    • auth: will check for standard authentication failure
  • pam. This will check a generic authentication failure. Everything which uses pam should work
  • SOGo. Check SOGo logs for failed authentications
  • LemonLDAP-NG. Check system logs for auth failure on LemonLDAP::NG portal
  • ftp. Check auth failure on your FTP daemon
  • Ejabberd. Check auth failure against EJabberd

Each filters will disable itself if the corresponding service is disabled. You can also disable specific filter if you want. For example, if you want to disable Apache filters:

db configuration setprop httpd-e-smith Fail2Ban disabled
signal-event fail2ban-conf

Bannissements sélectifs

Fail2Ban fera de son mieux pour faire une interdiction sélective. Par exemple, si 3 échecs d'authentification avec SSH sont détectés, seul le port TCP 22 (ou tout autre port vous avez choisi pour SSH) seront bloqués (pour l'adresse IP). Idem pour httpd-e-smith, SOGO, LemonLDAP::NG which will only blacklist tcp ports 80 et 443, qpsmtpd will block tcp ports 25 et 465, dovecot will block 143 et 993 etc...

Il y a seulement deux façons de verrouiller complètement (tous ports/protocoles) :

  • pam. Comme il s'agit d'un fichier générique, il n'est pas possible de vérifier où le service a été utilisé lors d'un échec d'authentification, donc l'ensemble de l'IP du client sera mis en liste noire.
  • recidive. Il s'agit d'un filtre spécial. Il surveille les journaux Fail2Ban et IP du client et la liste noire qui est verrouillée plusieurs fois. Si un client est bloqué 5 fois en 24 heures, il sera complètement mis en liste noire pour une semaine complète.

Utilisation de Fail2ban

Lister toutes les prisons

[root@sme8 ~]# fail2ban-client status 
Status
|- Number of jail:	10
`- Jail list:		http-overflows, http-noscript, http-auth, sogo, pam-generic, ssh-ddos, http-scan, ssh, qpsmtpd, recidive

Lister les IP bannis d'une prison spécifique

[root@sme8 ~]# fail2ban-client status ssh

Choisissez la prison spécifique avec la commande ci-dessus, pour afficher les statistiques des prisons.

Script qui liste combien d'IP sont interdits dans toutes les prisons

nano /root/checklist_ban
#!/bin/bash
#lancer le script en sudo 
JAILS=$(fail2ban-client status | grep " Jail list:" | sed 's/`- Jail list:\t\t//g' | sed 's/,//g')
for j in $JAILS
do
echo "$j $(fail2ban-client status $j | grep " Currently banned:" | sed 's/   |- Currently banned:\t//g')"
done
chmod 700 /root/checklist_ban

Pour lancer ce script, utilisez la commande suivante :

/root/checklist_ban

Réintégrer une IP

Dans certains cas, vous pouvez réintégrer une adresse IP immédiatement parce que vous ne voulez pas perdre du temps à attendre le processus automatique IP de fail2ban. Dans un premier temps, vous devez trouver la prison spécifique qui vous a bloqué l'IP, vous pouvez vous référer à l'e-mail que l'utilisateur admin a reçu ou vous pouvez lister une prison spécifique.

fail2ban-client status qpsmtpd
Status for the jail: qpsmtpd
|- filter
|  |- File list:	/var/log/qpsmtpd/current /var/log/sqpsmtpd/current 
|  |- Currently failed:	5
|  `- Total failed:	119
`- action
   |- Currently banned:	1
   |  `- IP list:	93.17.128.20 
   `- Total banned:	1

Si vous voulez connaître toutes vos prisons actives, faites :

fail2ban-client status

Ensuite, utilisez la commande suivante pour réintégrer l'adresse IP :

fail2ban-client set qpsmtpd unbanip 93.17.128.20 

La commande générique est :

fail2ban-client set JAIL unbanip MYIP

Jail.conf

Le jail.conf est basé sur un template (/etc/e-smith/templates/etc/fail2ban/jail.conf) et le fichier par défaut contient la configuration comme ci-dessous. Vous pouvez ajouter votre propre template-custom de jail.conf à

/etc/e-smith/templates-custom/etc/fail2ban/jail.conf

Si c'est la première fois, vous devez créer le dossier de votre template-custom

mkdir -p  /etc/e-smith/templates-custom/etc/fail2ban/jail.conf

Ensuite, déployez le template

expand-template /etc/rc.d/init.d/masq
/etc/init.d/masq restart
signal-event fail2ban-conf

Default jail.conf

[DEFAULT]
ignoreip = 127.0.0.0/8 192.168.XXX.XXX 192.168.XXX.0/24
bantime  = 1800
findtime  = 900
maxretry = 3
usedns = yes
backend = auto


Important.png Note :
votre réseau et votre serveur sont dans la liste des adresses IP ignorées par fail2ban (voir IgnoreIP.)

[ssh]
enabled  = true
filter   = sshd
logpath  = /var/log/sshd/current
action   = smeserver-iptables[port="22",protocol=tcp,bantime=1800]
          smeserver-sendmail[name="SSH",dest=root]
[ssh-ddos]
enabled  = true
filter   = sshd-ddos
logpath  = /var/log/sshd/current
action   = smeserver-iptables[port="22",protocol=tcp,bantime=1800]
          smeserver-sendmail[name="SSH",dest=root]
[qpsmtpd]
enabled  = true
filter   = qpsmtpd
logpath  = /var/log/*qpsmtpd/current
maxretry = 9
action   = smeserver-iptables[port="25,465",protocol=tcp,bantime=1800]
          smeserver-sendmail[name="Qpsmtpd",dest=root]
[http-overflows]
enabled  = true
filter   = apache-overflows
logpath  = /var/log/httpd/error_log
action   = smeserver-iptables[port="80,443",protocol=tcp,bantime=1800]
          smeserver-sendmail[name="Apache (overflows)",dest=root]
[http-noscript]
enabled  = true
filter   = apache-noscript
logpath  = /var/log/httpd/error_log
action   = smeserver-iptables[port="80,443",protocol=tcp,bantime=1800]
          smeserver-sendmail[name="Apache (noscript)",dest=root]
[http-scan]
enabled  = true
filter   = apache-scan
logpath  = /var/log/httpd/error_log
action   = smeserver-iptables[port="80,443",protocol=tcp,bantime=1800]
          smeserver-sendmail[name="Apache (scan)",dest=root]
[http-auth]
enabled  = true
filter   = apache-auth
logpath  = /var/log/httpd/error_log
action   = smeserver-iptables[port="80,443",protocol=tcp,bantime=1800]
          smeserver-sendmail[name="Apache (auth)",dest=root]
[pam-generic]
enabled  = true
filter   = pam-generic
logpath  = /var/log/secure
maxretry = 6
action   = smeserver-iptables[bantime=1800]
          smeserver-sendmail[name="PAM generic",dest=root]
[recidive]
enabled  = true
filter   = recidive
logpath  = /var/log/fail2ban/daemon.log
bantime  = 604800
findtime = 86400
maxretry = 5
backend  = polling
action   = smeserver-iptables[bantime=604800]
          smeserver-sendmail[name="Recidive",dest=root]

Désinstallation

yum remove smeserver-fail2ban fail2ban

Bogues

S'il vous plaît, rapportez les bogues dans la section SME-Contribs dans bugzilla et sélectionnez le composant smeserver-fail2ban ou utilisez ce lien .

Aperçu ci-dessous des problèmes actuels de cette contribution
IDProductVersionStatusSummary (7 tasks)
10422SME Contribs9.2UNCONFIRMEDNFR: portscan jail
10370SME Contribs9.2UNCONFIRMEDNFR modify 90Recidive template to allow adjustment with db variables
9709SME Contribs9.0CONFIRMEDadd jail for wordpress
9669SME Contribs9.1CONFIRMEDERROR No file(s) found for glob /var/log/sogo/sogo.log
9557SME Contribs9.1UNCONFIRMEDmasq file doesn't reflect fail2ban banned IPs
9556SME Contribs9.1UNCONFIRMEDhttp filters in jail.conf use wrong log files
8645SME Contribs8.1CONFIRMEDAuthExtern pwauth failures not been logged by fail2ban jail http-auth

Contributions des utilisateurs

Voir la version en anglais de cette page Fail2ban#User_contributions.